.

Ti-punch Acajou

Ambroise et Edmée dans l'Océan Indien

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Dean, la suite ...

Publié le vendredi 31 août 2007, par Ambroise.

Pour ceux que cela intéresse, voici ci-dessous une animation (attendre 1 à 2 secondes qu'elle démarre) du cyclone Dean.

Téléchargez le plugin Shockwave-flash


Au menu de ce soir, une dépression tropicale nous attend (pluie et fort vent) ; mais nous ne sommes qu'en alerte jaune pour le moment. Nous aurons plus de nouvelles ce soir vers 17h00.

C'est génial

Publié le mercredi 29 août 2007, par Edmée.

J'ai eu ma première heure de conduite et je trouve que c'est super de conduire, et en plus de cela je n'ai même pas donner de nouveaux noms d'oiseaux aux autres conducteurs qui étaient sur mon chemin, c'est ma passagère de droite qui l'a fait pour moi !!! Donc je n'ai pas besoin de me fatiguer pour cela et je peux mieux me concentrer sur la route.
En revanche la monitrice m'a dit de me détendre.....je ne vois pas pourquoi !!!
L'itinéraire était le suivant : d'un parking du Lamentin ville jusqu'à la maison, ce qui nous fait un bon 10km si ma topographie est bonne.
Prochaine sortie prévue pour le lundi 3 septembre et je vais conduire jusqu'à Saint Joseph qui est un petit village au nord de l'ile et ensuite le 5 septembre.
La sensation est très agréable et j'ai hâte de recommencer.
Mais avant d'arriver jusqu'au 3 septembre, j'apprends mon code par coeur et je fais des exercices aussi à la maison car mon petit mari m'a offert un logiciel de code de la route, je crois que par cet acte, il a vraiment envie que je l'ai du premier coup ou de ne pas faire une mauvaise opération financière !!!!

Enfin inscrite au ...

Publié le mercredi 22 août 2007, par Edmée.

PERMIS, vous n'y croyez pas et bien moi non plus.
J'ai eu ma première leçon de code et j'ai fait X fautes, je préfère garder mes scores pour moi comme cela je n'aurai pas de mauvaises langues qui diront : quoi, tu as fais tout ça comme fautes, moi pour ma première leçon, j'ai fait 5 fautes !!!
Avouez que c'est quand même déprimant d'entendre ce genre de réflexions, mais moi au moins j'ai fait le pas de partir de la métropole et d'explorer d'autres contrées ce qui vaut largement son permis.
Bref, la dame avec qui je prends mes leçons à l'air d'être un sacré numéro, mais j'avoue que cela détend l'atmosphère et au moins personne ne se prend la tête.
Mercredi prochain, j'ai ma première leçon de conduite, attention les martiniquais la mémé débarque !!!
Durant les semaines à venir je vais aller aux leçons de code tous les matins entre 8h et 9h et ensuite c'est la dame de l'auto école qui me raccompagne.
Si tout va bien d'ici trois mois j'ai mon permis, enfin la liberté de pouvoir se changer les idées et surtout se balader un peu.

Retour de vacances avec le cyclone Dean

Publié le mardi 21 août 2007, par Ambroise.

Les vacances ont pris fin mercredi dernier (15 août), quand nous sommes arrivés à l'aéroport du Lamentin. Là, nous avons été accueilli par nos voisins et par une alerte cyclonique.

Jeudi matin, reprise du boulot. Nous sommes maintenant en alerte orange (sur une échelle qui comporte : vert, jaune, orange, rouge, violet et gris). Je passe ma matinée à guetter le passage en alerte rouge. A 15h00, la direction de Datex nous demande de retourner chez nous, car le passage en alerte rouge est pour 17h00.
Une fois à la maison, nous nous préparons : mise à l'abri des documents importants, préparation de la radio, des piles, bougies, réchaud (pour les réserves d'eau, le plein était déjà fait, car les coupures sont monnaie courante). Une fois prêt, nous attendons le passage du cyclone (ci-dessous, la couleur du ciel vers 18h30).



Le cyclone Dean à 22h00



Les effets du cyclone devant se faire ressentir entre 03h00 et 06h00, nous sommes allés nous coucher (malgré une certaine excitation). Passage en alerte violette vers 1h30 (confinement absolu - un lien pour la prochaine fois...). J'ai passé la nuit à surveiller la toiture (car nous sommes au dernier étage) et les fenêtres.
Le bruit du vent, les arbres qui cassent et les tôles qui claquent, contribuent à renforcer le caractère impressionnant du passage du cyclone.



A partir de 6h00 du matin, nous avons commencé à éponger l'eau qui rentrait par la porte-fenêtre qui donne sur la terrasse. En effet l'évacuation de la terrasse étant bouché par les feuilles, le niveau de l'eau montait et elle rentrait dans la maison. J'ai du sortir deux fois pour enlever les feuilles, sinon nous aurions été inondés (mésaventure qui est arrivée à nos voisins d'en dessous qui ont eu environ 3cm d'eau dans tout leur appartement).
Vers 8h00, nous sommes allés aider notre voisine d'en-dessous à éponger son eau (son mari étant militaire, il était en alerte au régiment) et à mettre des cales sous les meubles ; puis nous avons aussi aidé la voisine d'à côté à mettre des cales sous ses meubles.
Le cyclone étant enfin passé et ayant paré au plus pressé nous nous sommes retrouvés à la maison avec nos deux voisines pour boire un petit Coteaux du Layon 1997 pour nous remettre de nos émotions de la nuit.
En fin de matinée je suis allé aider les Antillais du chemin Acajou à déblayer les arbres tombés sur la route, afin de rétablir la circulation. Ci-dessous la vue de notre terrasse avant et après le passage de Dean.





Chemin Acajou après le passage de Dean (et après un déblayage sommaire)



Période post-cyclonique

Comme on peut le constater sur les photos, les fils électrique sont tombés et nous n'avons plus eu d'électricité jusqu'à hier midi (20 août), ce qui a entrainé des coupures d'eau (jusqu'au 19). Nous nous sommes donc éclairés à la bougie (romantique !!!), cuisiné au réchaud et utilisé l'eau de nos jerricans.


Le temps est maintenant au nettoyage (des plages, entre autre), à l'aide à l'économie de l'île (durement touchée).
Nous avons été frappés par l'entraide et l'action des Antillais juste après le passage de Dean. Tout le monde était dans les rues pour déblayer, couper, tronçonner, dégager ; rétablissement rapide de l'eau et de l'électricité, des voies de circulation, etc.

Il faudra quelques mois pour que notre belle île retrouve son visage d'avant. Nous sommes allés dimanche après-midi dans le sud (pour aider des amis à nettoyer leur jardin) et nous avons pu constater tout au long de la route les dégâts causés par le cyclone.