.

Ti-punch Acajou

Ambroise et Edmée dans l'Océan Indien

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Cocktail de rentrée

Publié le lundi 22 octobre 2007, par Ambroise.

Après une longue semaine d'absence sur le blog, nous voilà de retour.

Nous avions eu l'année dernière (eh oui, en approvisionnant des écoles, on en vient à raisonner en année scolaire) le cocktail de fin d'année ; ainsi, vendredi soir nous sommes allés au cocktail de rentrée sur le Ventôse (pour ceux qui n'ont pas suivis, vous trouverez ici et quelques informations à propos de ce bâtiment de la Marine).
Nous étions invités par le commandant en second. A la différence de l'année dernière, nous connaissions beaucoup plus de monde. Nous avons passé une soirée très sympathique (d'autant plus que la Royale sait très bien recevoir). Le cocktail avait lieu sur le pont arrière (bien visible sur la photo ci-dessous).

© Marine Nationale

Le lendemain, nous avons retrouvé treize couples (presque les mêmes que la veille), pour un buffet (chez des amis à Petit Bourg). Le but était que les maris des femmes de la "bibliothèque tournante du jeudi" se connaissent.

Ce soir (lundi), nous avions un dîner à la maison avec trois autres couples pour régler les derniers détails techniques de notre croisière de la Toussaint à Sainte Lucie. Nous avons loué un catamaran avec 6 cabines (4 couples + 3 enfants) ... mais vous aurez plus de détails (et de photos ;-) ) quand nous serons rentrés.

Des fleurs, des fleurs, toujours des fleurs....

Publié le dimanche 14 octobre 2007, par Edmée.

Nous les femmes nous aimons que nos maris nous offrent de temps en temps des fleurs, n'est ce pas ?
Des roses, des marguerites, des violettes, des jacinthes, des lys...
Et bien Ambroise, lui, au lieu de ma rapporter des fleurs fraichement coupées, il a préféré ma rapporter l'arbre. Ça c'est ce qui s'appelle ne pas y aller par quatre chemins. Tout dans la démesure avec mon mari... (j'ai l'impression d'entendre ma belle-mère quand j'écris cela).

Heureusement que je rêvais d'avoir un Bougainvillier, et non un Flamboyant, car j'aurai eu l'air bête avec mon Flamboyant sur ma terrasse de 14m² !!!
Voilà la photo de mon superbe Bougainvillier rose, qui va très bien avec le reste de la terrasse et surtout avec la couleur des transats.



Bon maintenant, il s'agit de ne pas faire mourir cette plante car je n'ai pas beaucoup, pour ne pas dire du tout, la main verte. De toute façon, comme m'a dit mon papa, en Martinique avec le soleil et l'humidité, tout doit pousser, donc pas de problème pour moi, juste vérifier qu'il ne vire pas au jaune !!! Vous remarquerez que le bac qui contient l'arbre est en teck et oui, tant qu'à faire, il faut que tout soit en harmonie sur la terrasse.

La voilà ... enfin !!!

Publié le mardi 9 octobre 2007, par Edmée.

Voilà, nous sommes enfin montés dans les combles pour percer les tasseaux afin de pouvoir monter la moustiquaire.



Après un bon coup de chaud dans le toit et une rupture d'escabeau, nous avons commencé à fixer la moustiquaire à son cadre et le cadre aux crochets du plafond.



Et voilà enfin le résultat que vous attendiez tous :



Regardez le détail, les angles bien faits, la pose des œillets, ... nous reconnaissons là le travail d'Ambroise.




Ambroise : mais surtout le travail d'Edmée !!!

Nous avons dormi dessous pour la première fois hier soir et bien sûr je n'avais pas mis d'anti-moustiques car la moustiquaire est censée faire son job qui consiste à empêcher les insectes volants de venir vous chatouiller les oreilles pendant la nuit et vous empaler. Hélas cela n'a pas été le cas pour cette première nuit, mais je pense que c'est juste un souci de bonne vérification de notre part avant de refermer la moustiquaire.
Toujours est-il que nous sommes heureux d'avoir enfin fini, surtout moi avec mes 30m² de tissu à faire passer dans la machine et bien évidement il fallait au moins que je me trompe deux fois dans mes coutures, sinon ce n'était pas marrant.

Une version très "princière"



Je n'ai plus besoin de faire la chasse aux moustiques avec ma raquette, c'est de l'histoire ancienne maintenant !!!

Petite explication : la raquette est un engin magique qui permet, avec une simple pression sur un petit bouton, d'électrifier le quadrillage métallique et ainsi de "griller" (ah, ah, ah ...) les moustiques.

Si vous voulez quelques photos en plus de la moustiquaire, venez visiter la galerie de photos.