.

Ti-punch Acajou

Ambroise et Edmée dans l'Océan Indien

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Noël à la plage

Publié le mercredi 26 décembre 2007, par Ambroise.

Voilà, comme promis, les photos de notre repas de Noël à la plage.



Pour ceux qui ont survolé les derniers messages, je vais faire un petit retour en arrière. En effet, comme toutes les familles métropolitaines vivant en Martinique, nous n'avions pas nos famille pour aller y passer Noël. Alors, nous avons passé Noël avec des amis.
Le soir de Noël, nous sommes allés à la Messe au Fort Desaix puis nous sommes allés dîner chez des militaires avec trois autres couples.

Le lendemain, jour de Noël, nous sommes allés à la messe de 8h00, puis nous sommes partis en direction de l'Anse Trabaud pour rejoindre deux autres couples et leurs enfants (3 et 2). Cependant, pour ne pas faire un banal pique-nique, mais pour honorer la naissance de Notre Seigneur comme il se doit, nous avions décidé de faire un bon repas, avec de la vaisselle.



Au menu :

  • Foie gras de canard, confiture d'oignon
  • Toast de saumon fumé
  • Jambon de Noël
  • Magret de canard au feu
  • Salade verte
  • Buche aux trois chocolats
  • Les 13 desserts
  • - Champagne -
  • - Pinot noir -
  • - Tokaij (Hongrie) -








De l'Anse Trabaud, par temps bien dégagé, l'on aperçoit Sainte Lucie.



Il est vrai que nous avons l'habitude d'associer Noël au froid, à la neige, à l'odeur du feu de cheminée, etc. alors en maillot de bain, avec les pieds dans le sable chaud, avec une eau délicieusement bonne il n'est pas évident de se sentir à Noël. Heureusement que nous avons pu nous retrouver avec de bon amis pour donner un caractère "familiale" à notre premier Noël martiniquais.



Merci à tous ceux qui nous ont laissé un message sur le blog, envoyé un mail ou un texto. Ce sont autant de contacts avec nos familles et amis et cela est d'autant plus appréciable que l'on est loin.

Merci à tous

En attendant

Publié le mardi 25 décembre 2007, par Ambroise.

Et voilà notre premier Noël sous les tropiques qui s'achève. Cependant, cher lecteur, il faudra attendre demain pour avoir plus de détails et des photos, car ce soir nous sommes bien fatigués. En effet, nous sommes allés le 24 au soir à la Messe au fort Desaix, puis nous sommes allés diner chez des amis et nous sommes rentrés à 2h00 du matin. Ce matin réveil à 6h30 pour la Messe du jour de Noël à Notre Dame de Bellevue à 8h00. Ensuite grand déjeuner à l'anse Trabaud.

Ainsi donc nous nous retrouverons demain pour les photos et les détails. Bonne nuit (ou plutôt bonne journée à nos lecteurs de Métropole).

Avec retard - Tradition de Noël

Publié le dimanche 23 décembre 2007, par Ambroise.

Nous nous excusons de notre retard dans la mise à jour du blog, mais ces deux dernières semaines furent un peu chargées.

En effet pour ceux qui ne le savent pas encore, j'ai été licencié de chez Datex il y a deux semaines (étant donné l'ambiance des derniers jours c'est plutôt une bonne nouvelle) et j'ai recommencé à travailler une semaine après en tant que contrôleur de gestion chez Sécuridom. Les premiers temps dans une nouvelle boite étant toujours un peu fatiguant, il est vrai que nous n'avons pas été très présent sur le blog.

Samedi 15 décembre, j'ai retrouvé des collègues de Datex pour préparer le traditionnel boudin créole de Noël ainsi que des pâtés salés.



Nous nous sommes retrouvés à 8h00 chez une de nos collègue antillaise. La préparation du boudin est longue et se fait en plusieurs étapes. La base du boudin (blanc ou noir) est de la mie de pain trempée à laquelle on ajoute du lait concentré, de l'ail et de l'oignon, des épices (beaucoup), de l'huile et ensuite soit du sang (pour le boudin noir) ou du poisson (ou autre produit de la mer).

La cuisson du piment et de la farce à pâté



Les épices et l'ajout du sang





Après il faut laver les boyaux avec du citron , puis les remplir.

Le gonflage du boyau



Pour cela nous avons utilisé un entonnoir sur lequel on enfile le boyaux, puis à travers lequel on fait passer la préparation, afin de remplir le boudin. Il faut faire bien attention à chasser l'air, car cela risque de faire éclater le boudin à la cuisson.



Ensuite une fois que le boyau est plein, il faut y faire des nœuds à intervalle régulier afin de former les boudins.



Après une bonne cuisson ...



... voici le résultat



Nous avons aussi fait des pâtés salés au porc et au poulet boucané. Le boudin et les pâtés sont l'entrée du menu traditionnel de Noël ; ensuite l'on déguste un jambon de Noël (jambon aux épices, caramélisé aux ananas) avec des pois d'angole.
Nous avons finis à 16h00 avec 40 kilos de boudin et un bon nombre de petits pâtés salés.

Le lendemain dimanche, nous sommes allés à la plage à l'anse Trabaud ; nous avons trouvé le moyen de laisser nos clés à l'intérieur de la voiture et nous avons donc dû faire les "voyous" et casser la vitre arrière avec une grosse pierre !!!

Ensuite une première semaine chez Sécuridom et pour Edmée chez GMC. Ce samedi nous sommes allés au baptême du deuxième enfant d'un couple d'amis.


SAINT ET JOYEUX NOËL A TOUS

Notre première crèche antillaise

Publié le mardi 11 décembre 2007, par Ambroise.

Voilà enfin après quelques heures de boulot notre première crèche aux Antilles. Les lecteurs assidus du blog ont déjà vu les photos de la préparation de la colline en plâtre ainsi que celles du carbet.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, je ne travaille plus chez Datex depuis lundi matin, cela me laisse donc le temps de bricoler à la maison. Comme nous n'avons pas encore reçu le "fameux" buffet, nous avons innové en faisant un plateau en bois posé sur un fauteuil. Comme nous souhaitions faire une crèche avec du sable, j'ai entouré le support avec des baguettes recouvertes de papier crèche. Pour l'eau, nous avons coloré du sable en bleu.





Ci-dessous le carbet enfin terminé.




Plus de photos sur la galerie dédiée à notre crèche.

Le Carbet ... et le carbet

Publié le dimanche 9 décembre 2007, par Ambroise.

Non, non, ce n'est pas une répétition ni une redondance, et vous allez voir pourquoi.

Aujourd'hui, dimanche, nous sommes allés à la Messe de la fête du secteur des END (Equipes Notre Dame), au Séminaire Collège à Fort de France. Ensuite nous nous sommes retrouvés à la plage du Carbet avec trois couples et leurs enfants. Nous pouvons dire que nous avons enfin trouvé "notre" plage, car c'est la plage du Coin !!!



C'est une plage du Nord de la Martinique, elle est donc de sable noir.



Petit coucher de soleil avant le départ.



Comme nous sommes allés à la plage et que hier nous avons fait du baby-sitting (nous avons gardé l'enfant d'un couple d'amis, pour que Madame puisse se rendre à la maternité), nous n'avons pas pu finir la crèche. Cependant, voici une photo de la nouveauté 2007 de la crèche des Ducoin : le carbet martiniquais.



Enfin, pour notre premier temps de l'Avent aux Antilles, nous avons été surpris par la frénésie avec laquelle les Antillais illuminent leur maison. Il parait même qu'il y a des concours d'illumination par quartier. Il est vrai que nous avons l'habitude que le temps de l'Avent s'accompagne du froid, du vin chaud, du marché de Noël et de la famille. Alors, il est vrai que les illuminations de Noël contribuent à nous plonger un peu dans ce temps de Noël, malgré le décalage et l'éloignement de nos familles.
Alors pour preuve, voici une photo de rennes tirant un traineau avec pour fond ... un palmier, tout ça par 25° en revenant de la plage !!!



Séisme et crèche

Publié le mardi 4 décembre 2007, par Ambroise.

Voilà quelques nouvelles depuis le départ des cousins Cartier.

Pour leur départ (1/2 heure avant de partir pour l'aéroport), nous avons eu une sacrée secousse sismique. La veille nous en avions déjà eu une petite (4,9, comme en septembre), mais cette fois-ci c'était du plus sérieux.



Toutes les communications et l'électricité ont été coupés pendant quelques heures et il y a eu certains bâtiments endommagés (des écoles ont du fermer leurs portes et un hôpital a aussi été fermé). Chez nous, au Lamentin, nous avons bien ressenti la secousse. J'étais sous la table de la terrasse avec les cousins et nous avons bien vu les poteaux en béton de la terrasse bouger fortement. Heureusement l'immeuble est récent et aux normes sismiques !!! Edmée était au travail chez GMC et l'a ressentie tout autant.


Ci-joint un petit compte-rendu plus détaillé (et plus historique).

Cependant la vie continue et Noël approchant, nous avons commencé la crèche. Pour changer un peu, nous avons décidé cette année de faire une crèche avec un décor sur fond de sable. Nous nous sommes donc lancés dans la construction d'une colline (en plâtre, avec un treillage en toile de moustiquaire !!!).



Et voilà le résultat.



Pour faire plus local, nous avons sacrifié la traditionnelle grotte en papier crèche pour un carbet. Nous avons donc construit celui-ci en bois flotté (récupéré sur la plage) avec des chevilles en allumettes (pas un seul point de colle). Pour le toit, des "tuiles" en terre cuite (tout du moins une matière similaire qui ne nécessite pas de cuisson).





Vous pourrez suivre l'évolution de la crèche sur la galerie, et bien sûr à travers les prochains messages.